Agriculture

Patrimoine

Aquaculture

Gestion et maîtrise de l’eau

Service aux personnes

Accueil / Actualités / Remise à Limoges d’un Oscar de porcelaine pour Olivier Grimaud et Hervé (...)

Remise à Limoges d’un Oscar de porcelaine pour Olivier Grimaud et Hervé Grimaud

Actualité du 19 janvier 2016

Le trophée « Vainqueur Turgot Limousin Agriculture, Turgot Exploitation Agricole Performante » qui leur a été attribué, récompense une exploitation innovante et dynamique par ses performances techniques, commerciales et son degré de diversification.



Les frères Grimaud, associés du GAEC de Sugères à Boussac-Bourg, en Creuse, ont reçu cette haute distinction à Limoges, le 7 novembre 2015, au cours de la 29ème nuit des Carnot et des Turgot.

Olivier, ancien élève du Lycée Agricole d’Ahun obtient un BTAG en 1991, puis un BTS GEMEAU à Saintes. Il s’installe en Gaec avec son frère Hervé, titulaire d’un BEP Mécanique Agricole délivré à Neuvic d’Ussel.

Une exploitation agro-écologique

Ils exploitent 250 ha, avec un salarié employé dans le cadre d’un Groupement d’Employeurs.

« Nous pratiquons un système agro-écologique avec des semis directs sous couvert. Le sol est au centre de nos préoccupations, c’est un milieu dont on doit respecter la vie et la structure. Le semis direct augmente le taux de matières organiques, il permet une meilleure fixation dans le sol des éléments nutritifs et évite les lessivages.

Les sols sont toujours couverts, été comme hiver, avec par exemple : l’implantation d’un méteil plus luzerne, permettant la première année une récolte de céréales et une d’enrubannage. L’année suivante, une nouvelle céréale est mise en place en semis direct, sur la luzerne toujours présente. Le tout avec une utilisation réduite de produits phytosanitaires. »

Olivier et Hervé partagent leurs connaissances et leurs recherches avec un groupe d’agriculteurs sur la région de Boussac. Ils ont également réalisé un dossier Casdar et constitué un Giee début 2015.

Ils travaillent avec les Conseillers spécialisés en agronomie et productions végétales de la Chambre d’Agriculture de la Creuse, Philippe Ducourthial et Céline Herbin, mais ils souhaiteraient qu’ils puissent leur consacrer davantage de temps pour les suivis techniques !

Ils adhérent également aux réseaux nationaux : Base, A2C, Apad, qui regroupent des agriculteurs pratiquant le non labour et le semis direct.

Des productions bovines et porcines finies

Ils exploitent un troupeau bovin de 80 vaches allaitantes limousines, et porcin de 100 truies. Ils affichent une autonomie alimentaire de 85% en quantité. Les femelles limousines, génisses et vaches de réforme sont toutes engraissées sur l’exploitation, les mâles sont vendus moitié en taurillons finis et moitié en broutards, le tout par l’intermédiaire de la Celmar. Leur dernière stabulation libre est équipée d’une station photovoltaïque.

Les porcs charcutiers sont commercialisés en filière de qualité, avec le Label Rouge Auvergne (paille et plein-air), ou le Label Rouge Limousin (bâtiment avec caillebotis) par l’intermédiaire du groupement Cirhyo. Une petite partie des porcs charcutiers suit une filière courte en vente directe, par l’intermédiaire de l’atelier de découpe et du laboratoire de transformation « Au bon goût creusois », à Cressat, où Olivier et Hervé sont associés.

Des projets, des valeurs à partager

La première préoccupation d’Olivier et d’Hervé reste d’améliorer l’auto-approvisionnement en protéines de leur exploitation pour l’alimentation des bovins et des porcins. Ils étudient plusieurs pistes de recherche pour utiliser davantage de luzerne en vert et déshydratée, faire consommer des céréales germées, introduire de la féverole blanche dans les rations…

« La demande des consommateurs a évolué, ils demandent de produire dans le respect de l’environnement et nous devons en tenir compte. Pensons aussi à la qualité de l’environnement que nous souhaitons transmettre à nos enfants.

Il est impératif de raisonner ses coûts de production et de ne pas compter uniquement sur les primes. Ce n’est pas le rendement maximum qui génère le revenu maximum : les derniers quintaux produits coûtent plus et polluent plus.

Les jeunes d’aujourd’hui ne peuvent plus vivre sur l’acquis ; ils doivent se former, aller voir ailleurs, chercher et échanger l’information, raisonner pour adapter leur propre exploitation en valorisant au mieux ses potentialités dans le respect de l’environnement. »

L’Amicale des Anciens Elèves du Lycée Agricole Defumade, CDFAA et CFPPA, adresse ses félicitations à Olivier et Hervé, exploitants agricoles dynamiques et novateurs. Elle remercie Olivier, ancien élève du Lycée Agricole Defumade, pour sa participation à la renommée de l’Etablissement.

Propos recueillis par Dominique Marcicaud et Serge Givernaud.



Photos jointes :

Un diplôme en souvenir.

Hervé Grimaud lors de la remise de son prix, en présence de Serge Givernaud Membre du Jury Agriculture.


 

JPEG - 6.5 Mo

 

JPEG - 1.1 Mo